Nous nous sommes retrouvés à Paris entre couples ce week-end. Entre repas et balades, nous avons pris le temps de faire un petit escape game. C’est chez Victory Escape qu’un duel femmes-hommes va débuter. La salle la malédiction va nous départager.

Nous nous sommes donc tous rendus dans les nouveaux locaux de Victory escape pour nous frotter à leur dernière salle. Sans perdre de temps (enfin, à 10, il y en a toujours qui doivent faire un tour aux toilettes, boire un verre d’eau…), nous nous préparons pour le briefing de début d’aventure. Ce qui s’annonce marrant, c’est qu’il y a tous les niveaux de participants. Du débutant aux bientôt centenaire d’escapes rooms, le duel garçons/filles va pouvoir commencer.

« Nous sommes sur les traces de deux amis qui enquêtaient sur les chamans Mexikhas. Nous avons malheureusement perdu leur trace. Qu’est-il advenu d’eux ? Nous n’en avons aucune idée…  Vous allez devoir partir dans une aventure sur ces sorciers d’un autre âge qui pouvaient modifier leur taille.  Pour cela je vous donne un bâton. Celui-ci possède peut-être des pouvoirs spéciaux, vous le verrez au fur et à mesure de votre aventure… »

C’est sur ce postulat que nous entrons dans la pièce et que notre aventure peut commencer.


Je suis assez mitigé sur cette salle. Quelques bonnes choses sont occultées par un grand nombre d’éléments qui viennent parasiter notre progression.

Première chose, Victory escape annonce un scénario sur son site indiquant 

« […]Est-ce une impression où… tout a rapetissé autour de vous ? »

Quand on entre dans la pièce, c’est l’inverse qui se produit, c’est nous qui avons rapetissé. Une erreur dans les quelques lignes de description de la salle, je trouve ça assez dommage.

Quand je dis que nous avons rapetissé, l’impression n’est pas flagrante. Je m’en suis rendu compte à la fin de la salle, quand un ami m’a fait la remarque. Le décor est bien réalisé, mais le sentiment de changement de taille aurait dû être plus accentué pour que l’on prenne une claque en entrant dans la pièce.

Les énigmes sont assez basiques. En 2017, je pense que les nouvelles salles qui ouvrent se doivent de proposer de nouvelles énigmes et d’essayer d’innover. J’ai conscience qu’il est très difficile de trouver de nouveaux concepts, mais là, on est sur du très basique. Heureusement, un peu de manipulation originale et ludique vient pimenter notre progression. En parlant de manipulation, en entrant dans la salle, on nous remet un bâton de chaman en nous mettant bien en garde sur sa fragilité. C’est déjà un point négatif de mon point de vue, car dès qu’on le prend en main, on reste fixé sur le fait d’y faire attention. J’aurais préféré un système un peu moins complexe, mais moins fragile. En contrepartie, celui-ci apporte un élément original qui rend l’aventure plus ludique. Il y a beaucoup de manipulation et peu de cadenas/clés, c’est un effort de la part de Victory escape qui se doit d’être souligné.


Mon avis est donc mitigé sur cette salle. Je pense qu’elle s’adresse à un public un peu plus novice, car en la comparant avec d’autres salles très bien réalisées, La Malédiction by Old El Paso, manque un peu de piment…

C’est sur cette blague de mauvais goût que je vous souhaite, bon chance.

La Malédiction | Victory Escape Game

20€ à 32€ par personne (3 à 6 joueurs)
10 à 22h
60 minutes