Cela faisait quelques temps que nous n’avions pas fait d’escapes rooms. Un voyage, pas mal d’autres choses à faire … Mais nous voilà repartis ! Le manque était trop fort. Il nous fallait notre dose d’énigmes et de casse têtes en tout genre. Nous avons décidé de nous frotter à la dernière salle de l’Antichambre que nous n’avions pas faite, KGB. Une histoire sur fond de services secrets russe pour remettre le pied à l’étrier ne peut être que stimulante.

C’est donc à l’Antichambre que nous nous rendons aujourd’hui. Nous connaissons bien les lieux et les tenanciers nous reconnaissent. Un café, un thé et nous discutons avec l’un d’eux. Les dernières salles que l’on a faites, les énigmes plus ou moins sympas que nous avons rencontrées, on se sent à l’aise.

« Je ne vous ferai pas l’affront de vous redonner toutes les consignes de sécurité dans le détail, j’imagine que vous commencez à les connaitre ? »

C’est sûr qu’à force, nous pouvons presque les réciter. Mais c’est toujours bon d’avoir les petits rappels basiques qui font fonctionner les escapes games. Nous écoutons donc, attentifs comme une classe d’élèves bien sages et nous pouvons nous plonger dans notre aventure. (Notez que si des cours d’escapes games existaient à l’école, j’y retournerai tout de suite !)

« Ian Birehoff a été fait prisonnier par le KGB. Cet intellectuel Russe avait des documents compromettants pour les hautes autorités Soviétiques. Nous devons récupérer ces documents avant que le KGB ne vienne fouiller son appartement. D’après nos renseignements, les services secrets russes seront là dans une heure. Il vous faudra être parti lorsqu’ils arriveront. Ou bien nous ne pourrons pas vous aider. Vous êtes prêts ? L’appartement de Ian est juste ici. »

Nous poussons la porte et notre aventure commence.


KGB est une bonne salle. Les décors sont complètement dans l’esprit du thème. Années 70, un intellectuel russe habitait ici, on retrouve ces éléments dans le décor. Ils sont sobres mais efficaces. La progression dans les énigmes est claire. Nous n’avons pas eu de temps pendant lequel nous nous sommes dit « Mais attends, on cherche quoi au juste là ? » ou bien « Je comprends rien là, on reprend calmement ». On sait où on est et on sait où on va. Les énigmes sont intéressantes et ludiques, c’était très agréable de progresser dans cette pièce. Manipulation, réflexion, ce sont les maîtres mots si vous souhaitez trouver les documents. Il n’y a que très peu de fouille. C’est un point que j’affectionne d’habitude mais bizarrement, cela ne m’a absolument pas dérangé de ne pas en avoir dans cette salle. En bref, c’est une bonne salle. Elle n’est pas très difficile mais je la recommande. Je pense que tout le monde peut se retrouver dans cette aventure et prendre plaisir à résoudre les énigmes. En espérant que le KGB ne vous tombe pas dessus, bon chance.

KGB | L'Antichambre

14 à 40€ par joueur (2 à 6 joueurs)
10 à 23h
60 minutes